Hopinion – Co-écoute citoyenne

Ce matin au marché de Charny, un militant du Rassemblement National distribuait des papiers aux passants et s’est rapproché du tableau que nous avions mis en place. 

Sur ce beau tableau démontable, que nous utilisons (presque) chaque dimanche matin, figurait en titre « Fraternité » et en sous-titre « Comment créer du lien ? ». Les gens étaient invités à exprimer différentes difficultés qu’ils/elles rencontraient à ce sujet, des choses qui existaient déjà dans le coin et qui y répondaient un peu, et quelles idées pourraient être mises en place pour favoriser le lien humain. 

Le premier dimanche au marché, début février
La question était alors « Quels rêves pour Charny Orée de Puisaye ? »

Notre rôle à nous est celui de facilitateur : nous invitons les gens à s’exprimer honnêtement; nous ne sommes pas là pour les juger, pas là pour leur dire qu’on n’est pas d’accord. Au contraire, nous sommes là pour aider l’expression des choses qui se cachent parfois derrière les étiquettes. Nous accompagnons la personne écoutée en lui posant des questions sincères pour essayer de clarifier ce qu’elle cherche à dire. Quand c’est nécessaire, nous aidons à synthétiser ce qu’on nous dit. Puis nous retranscrivons les paroles sur des post-it que nous affichons sur le tableau, pour que chaque citoyen puisse lire et entendre le message passé.Nous sommes des amateurs, nous ne sommes pas experts, pas psy, pas aide-sociaux, pas politiciens… Nous sommes des citoyens, expérimentateurs de la vie démocratique. Nous expérimentons ce qui fait sens pour nous.

Un autre dimanche au marché
Parfois des groupes de discussion se forment spontanément !
 

Nous pensons que la démocratie commence par l’écoute de soi et par l’écoute de l’autre. Alors nous nous offrons ce cadeau d’écouter puis partager ce que nous disent nos concitoyens. C’est une de nos manières de contribuer à la santé de notre société. Et, cerise sur le gâteau, parfois ce que les personnes nous racontent nous apprennent aussi des choses sur nous-mêmes. 

Je reviens au militant du RN, qui tractait et est venu vers le tableau. On s’est dit bonjour, et on a échangé rapidement sur notre opinion commune que c’était globalement la merde et qu’il fallait faire quelque chose. Il m’a tendu un tract, je lui ai demandé ce que c’était, il m’a dit que c’était pour un meeting qui aura lieu bientôt. J’étais curieux alors j’ai pris le tract et je l’ai remercié. Il a alors regardé le tableau et m’a demandé ce que c’était, et pendant que je lui répondais, il lisait les post-it.Et quand je lui ai demandé « et vous, vous avez une idée de comment on pourrait créer du lien ? », il m’a dit « Oui, il faudrait que les gens parlent ensemble et s’écoutent ». 

J’ai retranscrit ce qu’il m’a dit sur un post-it, et je l’ai ajouté aux nombreuses autres contributions de nos concitoyens (des écolos, des élus, des vieux, des gens du coin, des agriculteurs conventionnels, des commerçants, des insoumis, des ados, des femmes, des parisiens…).Les apports de nos concitoyens feront l’objet d’un évènement spécial qui devrait bientôt germer au sein de la HOP.

Les retours des gens sont très encourageants vis à vis de notre initiative. On nous remercie pour l’écoute, quelques uns nous félicitent, d’autres sont curieux de la suite de ce voyage. Et, quelques personnes aimeraient lancer une telle animation dans d’autres endroits. Et vous ?

Si vous aussi vous souhaitez participer à ces moments d’échange, vous êtes les bienvenus sur la place du marché les dimanche matin à partir de 10h.Si vous voulez faire partie de l’équipe d’animation, de près ou de loin, pour aider à faire durer et faire vivre ces moments, vous pouvez nous envoyer un mail ou nous le dire sur la place du marché un dimanche. 

A bientôt, Cyril

Vous aimerez aussi...